zen et bien avec valerie

Blog

  • prendre conscience et atténuer l'intolérance à l'incertitude

    Lorsqu'on est tolérant à l'incertitude , on se plose plus que questions que d'autres personnes qui tolèrent mieux l'incertitude .Les questions ne font pas que passer.Lorsqu'on est intolérant à l'incertitude , on réagit plus fortement qu'autrui à une situation donnée entre autres pcq on est porté à mal estimé la probabilité de diverses issues possibles .On s'imagine une panoplie d'évantualités possibles et la cascade de conséquences .Ce  qui forme l'enchainement des inquiétudes, la chaine des questions ( si) nous amène à envisager de plus en plus d'as^pects négatifs ce qui amplifie notre anxiété et augmente les ressources  d'inquiétudes potentielles .La tentative d'éliminer l'incertitude quoique compréhensible contribue à l'augmentation des inquiétudes à long terme .Il existe une différence importante entre comprendre qu'on est intolérant et modifier cette intolérance .C'est déjà une étape de comprendre mais il est difficile de changer des attitudes simplement en y pensant 

    a/ lorsque on adopte un nouveau comportement on peut se souvent se sentir mal à l'aise .Cela ne veut pas dire que le comportement est mal choisi ou qu'on ne devrait pas le refaire

    b/ Pour passer à l'action de façon efficace il est important d'ordonner le degré de difficulté des actions qu'on se propose selon une hiérarchie croissante c'est a dire qu'on commence avec qqchose  de petit mais réalisable

    c/ la motivation suit l'action .En effet , une fois qu'on a commencé à agir différemment qu'on adopte un comportement nouveau une premiere fois  ( meme si c'est un tout petit comportement) , la satisfaction de l'avaoir fait augmente la motivation à continuer dans ce sens .La prise de conscience qu'on a été capable d'adopter un nouveau comportement augmente la confiance en soi .Les nouvelles habilités que l'on commence à développer stimulent l'individu 

  • les avantages et les desavantages de s'inquiéter

    Les croyances face aux inquiétudes font référence à diverses croyances qu'on peut entretenir au sujet des inquiétudes .

    1/ les croyances concernant la résolution du pb .Il s'agit de tte croyances voulant que s'inquiéter aide à régler les pbs , permet de trouver les meilleures solutions , permet d'etre plus vigilants , d'etre mieux préparé , de réagir de façon plus efficace et meme de prevoir les pbs et de les eviter 

    2/ les croyances concernant les séquences émotionnelles: il s'agit de ttes les croyances voulant qu'en s'inquiétant on puisse se protéger soi meme , etre les émotions négatives que le fait de s'inquieter d'avance va nous protéger contre la déception , la tristesse , la culpabilité

    3/ les croyances concernant la possibilité d'influencer le comportement des autres par les inquiétudes.Il s'agit de croyances voulant qu'en s'inquietant, on montre son soutien à ses proches , on leur démontre notre amour et on les aide à résoudre ou prévenir leurs pbs

    4/les croyances concernant le pouvoir des pensées .Il s'agit de ttes les croyances qui vehiculent l'idée que le simple fait de s'inquiéter de qq chose peut avoir un effet sur les évènements que nos inquiétudes ont un pouvoir sur la survenue d'élements positifs ou négatifs

    5/les croyances concernant l'origine des inquiétudes .Il s'agit de ttes les croyances voulant que les inquiétudes fassent partie de notre personnalité  que c'est un trait de caractère avec lequel on doit vivre qu'on est fait comme çà et que cela ne changera pas

    * quelles preuves ou arguments avez vous pour dire que cette croyance est vraie?

    * si vous aviez à démontrer que cette croyance n'est pas vraie , quels seraient  vos arguments?

    * quels sont les désavantages que cette croyances vous apportent?

     

  • pour un pb hypothétique et peu probable

    * évaluer s'il est utile de s'inquiéter

    * s'exposer par ecrit au pire inquiétudes , l'exposition permet de changer la façon de voir les choses , de tolérer l'anxiété éventuellement la diminuer , d'augmenter la tolérance à l'incertitude .L'exposition n'est pas dangereuse .Il est préférable de s'inquiéter intensivement 1 fois/jr pdt qq semaines que de s'inquiéter de façon aléatoire pdt des années

  • résoudre un problème actuel

    * se questionner sur l'utilité de s'inquiéter 

    * effectuer la résolution de problème

    attitude face aux pbs , reconnaitre le pb , accepter le fait qu'il est normal d'avoir des pbs , le considérer comme un défi plutot qu'une menace

    * définir le pb de façon spécifique et concrète 

    * choisir des objectifs réalistes

    *trouver des solutions  variées sans  se  censurer 

    * choisir la solution qui convient le +

    * mettre en application la solution

    * évaluer l'impact sur l'humeur ou sur la solution

    * reconnaitre quil s'agit d'un comportement constructif qui permet soit de résoudre le pb ou d'obtenir des informations utiles pour choisir d'autres solutions possibles et augmenter notre tolérance à l'incertitude

  • exposition en imagination

    BUTS

    *prendre conscience de l'inefficacité de la suppression de la pensée

    *connaitre et comprendre les facteurs de maintien des inquiétudes portant sur un éventualité

    * comprendre le role de l'exposition en imagination des inquiétudes portant sur une éventualité

    * explorer les craintes liées à l'exposition

    * expérimenter l'exposition en imagination

    * voir le lien entre l'exposition et la diminution des inquiétudes portant sur une éventualité

    L'exposition en imagination s'adresse aux problèmes hypothétiques cad les pbs improbables flous ou lointains.On cherche à désensibiliser le sujet face à ses inquiétudes en l'amenant à imaginer les pires scénarios  pouvant en découler.Il réalise que les inquiétudes ne sont que des hypothèses et non des faits réels , que les strtégies de neutralisation contribuent à les augmenter et non à les diminuer et que l'anxiété qui en découle  est limitée en durée et en intensité contrairement à ce qu'il croyait auparavant .Plus on essaie de ne pas penser à qqchose plus on est envahi par la pensée.Il est vain de tenter de ne pas s'inquiéter en refoulant les pensées puisque les pensées anxiogènes reviennent alors en force

     

    1/ le role de l'évitement  et de la neutralisation dans le maintien des inquietudes

    si on continue à éviter sa peur on continuera à etre terrorisé .Qd on éviter sa peur , elle diminue rapidement mais réapparait en flèche.Si on a recours à de la neutralisation la peur sera moins vive car court terme mais pas à long terme puisque le fait de ne pas ètre totalement présent lors de l'exposition au stimulus , photogène ne parmet pas de digérer la peur source de l'anxiété

    2/ l'exposition en imagination par écrit 

    on encourage l'individu à s'exposer aux scénarios catastrophiques en expliquant que l'anxiété  désagréable mais pas  dangereuse risques de croitre , d'atteindre un plateau puis de redescendre lentement .a chaque exposition le niveau d'anxiété sera moins élevé et diminuera par habituation .L'exposition permet de  favoriser une réévaluation cognitive de la situation en la relisant à répétition .

    * il est peu probable  que l'issue appréhendée ne se produise 

    * la conséquence sera désagréable mais pas nécessairement catastrophique 

    * il est probable qu'il puisse s'adapter à la nouvelle situation

  • Etapes de la résolution d'un problème

    1/ définir le pb et reformuler un objectif

    --3 erreurs à éviter : pbs vagues et confus , s'attaquer à trop de pb en meme temps , cibler une émotion plutot qu'un comportement

    2/ identifier les solutions possibles

    -- quantités : générer 10 solutions possibles pour augmenter le nombre de solution de qualité

    -- report de l'évaluation ; ne pas se censurer , etre ouverts à ttes les possibilités pour trouver kes idées les plus interessantes qui sortent des sentiers battus

    -- variété : augmenter les types de solutions

    3/Prendre une décision

    Il n'y a pas de solution parfaite .La recherche d'une solution parfaite est un piège qui peut conduire à la paralysie et à la persistance des pbs .On identifie les pour et les contre de chaque solution .Il est possibble qu"on décide d'appliquer une série de solutions en parallèle ou successivement .Par contre il faut plutot en choisir une ou qqunes et passer à l'action

    4/ appliquez la solution et évaluez le résultat

  • l'intolerance à l'incertitude

    Il s'agit d'une sorte d'allergie à l'incertitude , une réaction excessive lorsque l'individu n'est pas sur de ce qui va se passer .Le fait de se poser à répétition des questions nous amène à percevoir , les éventualités négatives d'une situation ce qui porte à s'inquiéter davantage .Une mauvaise évaluation des probabilités que chaque situation appréhendée  ne survienne amplifie le sentiment  de vulnérabilité .La difficulté d'accepter qu'une issue négative puisse survenir , meme si la probablilité  est mince , nous amène et à nous inquiéter davantage .

    Meme si l'inquiétude  peut diminuer , l'anxiété à court terme 

    - elle n'apporte qu'un soulagement temporaire 

    -elle est vouée à l'échec puisque l'incertitude  fait partie de la vie

    - la recherche de certitude diminue la tolérance à l'incertitude 

    Pour augmenter l'incertitude à la tolérance , il faut s'exposer  aux situations incertaines .On apprend alors qu' on peut composer excessive  pour éviter  que la catastrophe  ne survienne

     

    Démarche de résolution de pbs

    * identifier sa réaction face aux pbs

    * définir le pb  et formuler des objectifs

    * identifier des  solutions alternatives

    * prendre une décision

    *appliquer la solution et évaluer le résultat

     

    Réaction face aux pbs

    * ne pas le voir vraiment

    Si on s'inquiète au sujet de son rendement au travail sans voir , quu'on  n'arrive pas à s'organiser , le pb persiste et peut meme s'aggraver

    * ètre attentif à ses émotions , les émotions négatives  telles que la tristesse , l'anxiété , la colère , la déception , peuvent indiquer la présence  d'un pb auquel on peut  s'identifier les pbs actuels

    * croire qu'il est anormal d'avoir un pb .Si l'individu croit que le pb est du à un déficit personnel ou  s'il considère que c'est injuste , il aura tendance à se culpabiliser et à s'isoler dans un premier cas et à s'indigner dans le 2 eme cas plutot que de tenter de résoudre le pb

    * éviter ou réagr de façon excessive .Lorsque le pb est vu comme une menace , l'individu peut l'éviter ou vouloir attendre avant de le résoudre .Il peut se mettre à s'inquieter .Lorsque tout est un pb , l'individu peut vouloir régler de faux pbs de façon urgente et gaspiller son temps et son énergie

    * considérer que les pbs sont des défis plutot que des menaces .Le patient peut se demander si en réglant le pb , il pourra apprendre qqchose

    * s'arreter et considérer que le pb plutot que d'agir impulsivement

     

  • questionner l'utilité de s'inquiéter

    Si l'individu s'inquiète de façon excessive depuis un certain temps c'est souvent pcq il perçoit l'inquiétude comme étant utile

    - s'inquiéter permet de résoudre des pbs ou prévenir le pire ou parer aux imprévus

    - s'inquiéter nous protège des émotions négatives ( on ressent moins de déception , de culpabilité , ou de tristesse si le pire survient)

    - s'inquiéter nous permet d'influencer le comportement des autres , de montrer son amour , de las aider face aux pbs

    - s'inquiéter peut modifier le cours des évènements ( l'inquiétude pourra par le simple fait de la pensée , favoriser ou prévenir la survenue d'un évènement)

    - s'inquiéter fait partie de notre personnalité

  • évalution du TAG

    Le TAG est un trouble anxieux très répandu.

    * définir les inquiétudes

    Il s'agit d'un ensemble de pensées qui s'enchainent au sujet d'évènements négatifs futurs et qui est accompagné d'anxiéte

    L'inquiétude ne retiendra que les cotes negatifs

    L'inquiétude peut aider mais lorsque elle est excessive elle l'empeche de bien fonctionner

    Il existe deux types d'inquiétudes : celles qui portent sur un pb actuel qui existe déja et celles qui portent sur un pb éventuel

    * LA TCC

    Elle etudie l'interrelation entre les émotions , les pensées et les comportements

    - Pour éviter l'anxiété , l'individu évite ou fuit les situations appréhendées ce qui l'empeche de confronter sa peur et de réaliser que rien de catastrophique ne se produit , c'est l'évitement comportemental

    - Il peut aussi éviter de penser ce qui le rend anxieux

    -Il peut aussi tenter d'éviter de faire face à l'incertitude en se rassurant ou en s'inquiétant ce qui entretiet le pb 

    -Toutes ces stratégies d'évitement empechent l'indivisu de réaliser que rien de catastrophique ne se produira si on fait face aux situations appréhendées , qu'il est capable de faire face à ce qui est difficile , que l'intensité de l'anxiété  finit pas diminuer

  • modèle de la thérapie cognitive de Wells

    Les patients atteints de TAG surestiment la probabilité qu'un évènement négatif va survenir estiment que le cout sera élevé et interprètent les évènements ambigus comme étant menaçants.Face à une stratégie potentiellement menacçante , l'individu commence à s'inquiéter pour pouvoir se protéger .Lorsqu'il remarque les symptomes associés à l'anxiété , il s'inquiète de plus en plus

  • modèle de l'évitement de Bokovac

    Les inquiétudes sont une stratégie d'évitement émotionnel de l'anxiété.L'individu tente de supprimer les images négatives associées à des issues négatives et catastrophiques.L'anxiété est maintenue par le renforcement négatif de la fuite et de l'évitement  ce qui renforce que ces deux stratégies sont les seules qui permettent de composer av l'anxiété.On prévient les issues catastrophiques en anticipant la fuite ou l'évènement

  • modèle de la perte de controle de Barlow

    L'hypervigilance et les inquiétudes émergent de l'interaction entre 5 facteurs : évènements négatifs , vulnérabilité biologique , vulnérabilité psychologique , présence/ absence de stratégies d'adapatation ou de réseau de soutien  , réponse diffuse au stress , qui peuvent donner l'impression de ne aps ètre en controle

  • modèle cognito comportemental du TAG de BECK

    Les réponses d'anxiété ont une fonction adaptative , elles protègent l'individu qui fait face à une menace

    * défence active : hypervigilance , sensibilité au bruit , tachycardie pour favoriser les réponses de lutte ou de fuite

    * réponse d'inhibition : arrète de la pensée , conscience diminuée , rigidité musculaire pour éviter de pendre des risques

    * démobilisation : faiblesse , fatigue , diminution de la tension artérielle pour favoriser la paralysie et éviter que l'individu ne soit détecté par des prédateurs

    * réponses à la mence : lutte , fuite , paralysie , s'évanouir , éviter , s'accrocher , demander de l'aide av les pensées qui correspondant

    Face à la menace , l'individu se bat , fuit , et paralysé , s'évanouit , s'acccroche , appelle à l'aide et présente les cognitions correspondantes

    - hypervigilance

    - fausse alarme

    - perte d'objectivité

    - généralisation du danger à d'autres stimuli

    - catastrophisation

    - focus excessif sur les issues négatives

    -intolérance à l'incertitude

    - perte d'habituation

    Pensées automatiques biaisées

    - dramatisation " un danger me menace"

    -étiquetage " je suis un échec"

    - pensées dichotomiques : " je suis tt à fait en controle, je ne suis plus du tout en controle"

    - généralisation à outrance : " je ne peux pas composer av cette anxiété , je ne peux pas faire faca aux imprévus"

    Croyances mésadaptées

    - je dois me débarasser de tt signe d'anxiété pour tjs

    - l'anxiété et les inquiétudes sont malsaines

    - si on savait que j'etais anxieux , on me rejetterait 

    - je ne devrais pas ètre anxieux

    Schémas dysfonctionnels

    - menace biologique : l'anxiété signifie que je suis malade

    - humiliation: on va rire de moi

    - controle : je suis totalement en controle ou pas du tout

    - autonomie : si je suis anxieux , je suis faible et indépendant

    - abandon : je suis abandonné

     

     

  • modele cognito comportemental par la comprehension

    INTOLERANCE A L INCERTITUDE

    *Lorsque une personne est inquiète et anxieuse , elle charche à diminuer son malaise en tentant  d'identifier la nature exacte du danger et les moyens pour y faire face .Il s'agit d'une attitude saine si elle demeure modérée .Dans le TAG elle prend souvent des proportions extrèmes au point ou le sujet n'accepte plus les incertitudes inévitables qui font partie de la condition humaine.Cette attitude contribue à accentuer les inquiétudes et l'anxiété en meme temps qu'elle conduit à un désir exagéré de controle et de réassurance .L'individu atteint est allergique à l'incertitude  cad que meme un évènement anodin peut générer une reponse anxieuse disproportionnée.

    CROYANCES FAUSSES FACE AUX INQUIETUDES

    * La personne atteinte de TAG tend a surévaluer l'utilité de s'inquiéter

    PREVENIR DES PBS OU TROUVER DES SOLUTIONS A SES PBS

    * Les croyances concernant l'utilité des inquiétudes par la résolution des pbs  impliquent que de s'inquiéter aide à régler les pbs permet de trouver  de meilleures solutions , d'ètre plus vigilant , d'etre mieux préparé , de réagir de façon plus réfléchie , plus efficace , et meme de prévoir les pbs ou de les éviter

    SE PREPARER EMOTIONNELLEMENT A DES EMOTIONS DIFFICILES

    *Les croyances concernant les csqs émotionnelles sont les croyances voulant qu'en s'inquiétant , on puisse de protéger des émotions négatives  que le fait de s'inquiéter d'avance pour qqchose va nous protéger contre la dépression , la tristesse , la culpabilité

    INFLUENCES DES EVENEMENTS DE LA VIE ( croyances magiques)

    *Les croyances concernant le pv des pensées sont les croyances qui véhiculent l'idée que le simple fait de s'inquiéter de qq chose peuvent avoir un effet sur les évènements , que nos inquiétudes fassent partie de notre personnalité , que c'est un trait de caractère avec lequel on doit vivre qu'on est fait comme cela et que cela ne changera jamais

    SE MOTIVER A FAIRE DES CHOSES QUE L ON DOIT FAIRE

    L'ORIENTATION INEFFICACE FACE AUX PBS

    *L'individu atteind de TAg peut entretenir des croyances et des attitudes dysfonctionnelles face aux pbs., il peut par ex nier la présence du pb , penser qu'il est normal d'avoir un pb ou voir le pb comme une menace plutot qu'un défi.

    L'individu a une attitude négative face aux pbs car il ne croit pas etre en mesure de trouver des solutions , perçoit les pbs comme des menaces , devient facilement frustré lorsqu'il est confronté à un pb.Face aux évènements dont l'individu est incertaine , l'individu peut rechercher des solutions parfaites qui diminueront l'incertitude .Il peut tenter de diminuer l'incerttitude en générant des pbs possibles , en examinant des solutions possibles , en évaluant ces solutions selon des critères de certitude et d'issue parfaite , en rejetant ces solutions et en s'inquiétant pour atteindre la certitude.Il peut rechercher la réassurance de l'entourage pour les memes motifs.

    Or ces attitudes et ces croyances l'empechent de prendre pleinement conscience de ces pbs et de les régler av efficacité.Il en résulte un accroissement des inquiétudes et de l'anxiété .Les pbs peuvent aussi persister dans le temps a cause  des déficits dans la méthode et la résolution de pb.Ainsi un individu atteint de TAG 

    + définir le pb de façon vague et générale

    +ne pas penser à plusieurs solutions alternatives

    + éviter de faire face au pb ou tenter de résoudre de façon impulsive

    + ne pas évaluer si la situation a donné des résultats escomptés

    L EVITEMENT COGNITIF

    * Lorsque les inquiétudes et l'anxiété créent trop de souffrance chez l'individu celui ci utilise +/- consciemment divers mécanismes pour les diminuer .On les appelle mécanismes ou stratégies de neutralisation.Certains sont cognitifs commed e passer les pensées inquiétantes , se parler pour se rassurer ou se distraire en pensant à autre chose.D'autres sont comportementaux comme de se distraire enf aisant autre chose ou de chercher à se  rassurer par des personnes de l'entourage

    -- Les stratégies de neutralisation amènet une détérioration de la situation

    a/ pcq elles empechent la personne d'évaluer objectivement ses inquiétudes et ses pbs et de les dramatiser ou des les régler plutot que de les éviter

    b/ pcq elles l'empechent également de réaliser que si elle est agréable et source de souffrance , l'anxiété générée par les inquiétudes ne s'accentuent pas indéfiniment et elle demeure supportable à condition de ne pas ètre amplifiée par la dramatisation

    Aussi , comme la personne atteinte du TAG ne va pas jusqu'au bout de ses inquiétudes , elle demeure persuadée  que le pire peut survenir et qu'elle ne pourra pas y faire face ce qui maintient l'anxiété.Elle n'a pas l'occasion de confronter sa peur .

    La combinaison de ces 4 facteurs empeche une conduite efficace pour diminiuer les angoisses .Elle entraine dans un cercle vicieux qui contribue à augmenter inquiétudes et symptologie

     

     

  • évaluation du TAG

    Les inquiétudes sont féquentes , intenses , intrusives et souvent incontrolables , elles s'accompagnent tjs d'une anxiété +/- marquée .L'anxiété à son tour est responsable des  différentes somatisations inhérentes à cette pathologie : asthénie , insomnie , tension usculaire , difficultés de concentration

     

    ** critères diagnostic 

    Anxiété et soucis excessifs ( attente av appréhension ) survenant la pluart du temps durant au - 6 mois concernant un certain nombre d'évènements ou d'activité

    La personne éprouve de la difficulté à controler cette préoccupation

    L'anxiété et les soucis sont associés à 3 ou plus des  6 symptomes : agitation ou sensation d'ètre survolté ou à bout , fatigabilité , difficultés de concentration ou trous de mémoire , irritabilité , tensions musculaires , perturbation du sommeil 

    L'anxiéte , les soucis ou les symptomes physiques entrainent une souffrance cliniquement significative ou une alteration du fonctionnement social ou professionnel

    La perturbation n'est pas due aux effets physiologiques directs d'une substance ou d'une affectation médicale générale  et ne survient pas exclusivement au cours d'un trouble de l'humeur , d'un trouble psychotique ou d'un trouble envahissant du développement

       Questionnaire et inventaires utilisés au moment de l'évaluation

    * Compte tenue de votre situation de vie , vos inquiétudes sont elles excessives?

    * Selon votre conjoint est ce que vous vous inquiétez excessivement?

    * Est ce que vous vous inquiétez pour des raisons mineures?

    *Est ce qu'une autre personne serait aussi inquiète que vous concernant la situation?

    * Qd tt va bien est ce que vous recherchez un sujet d'inquiétude?

    * Est ce que l'inquiétude vous vient à l'esprit sans raison apparente?

    *La pensée fait elle parfois intrusion spontanément?

    *Qd vous commencez à vous inquiétez , avez vous de la difficulté à vous arreter?

    *Evaluez la détresse  et l'interférence dans les différents sphères de vie?-- dans les taches quotidiennes , dans le travail ou les études , dans les activités sociales , dans les objectifs personnels

    *Evaluez la diminution de la capacité de profiter de la vie

    * Est ce que les inquiétudes vous amènent a  éviter certaines situations ou certains gestes?( identification subtile d'évitement , identifier la vérification excessive )

    * Stratégies de neutralisation utilisées : activitées physiques , remplacer la pensée , se parler pour se rassurer ,  parler a qqun pour se rassurer , se distraire

     

  • qu'est ce que le tag?

    Le TAG est caractérisé par une anxiété et des inquiétudes excessives et incontrolables au sujet de multiples situations et est associé à la fébrilité , la tension musculaire , la fatigabilité , les difficultés de concentration et les perturbations du sommeil.La plupart des patients s'inquiètent de plusieurs choses ( famille , relation , santé, travail..) Le TAG est souvent associé à la phobie sociale , la dépression , aux troubles de la personnalité , troubles  de la personnalité , troubles douloureux , hypertension , pbs cardiovasculaires et gastrisues , douleur

  • rebondir face à l'échec

    INTRODUCTION

    Nous connaissons toutes  rt tous à un moment donné de notre vie l'échec.Certains le vivent bien d'autres en restent marqués .quoiqu'il en soit l'échec fait partied e notre vie , de notre apprentissage, de notre progression

    L'échec a plusieurs composantes : une seule est objective : c'est le fait de manquer sa cible .La manière de réagir dépend de la psychologie et du ressenti de chacun

    COMMENT DEFINIR L ECHEC

    * la faute qui s'allie à un manquement ou à un défaut par rapport à une norme

    * l'erreur s'apparente à une maladresse par rapport a qqchose qui est inscrit dans le fonctionnement de la société.Elle signifie aussi un mensonge ou une trichereie

    * l'échec : c'est l'insucces .L'objectif a été manqué , c'est une situation temporaire ou durable quoiqu'il en soit non souhaité 

    Nous ne sommes aps responsable de ce qui nous arrive .Parfois le contexte nous place dans une situation d'adversité et ce n'est pas de chance .L'important n'est jamais la situation elle meme mais notre réaction face à elle

    LA PSYCHOLOGIE DE L ECHEC

    * tous les échecs ne tuent pas 

    Nous survivons à la plupart de nos échecs , d'autres mènenent à la découverte et au progrès

    * la spirale négative

    - l'echec remet en question qui nous sommes

    ( nous nous  sentons nuls!)

    -l'échec nous isole.Le monde est mauvais , la situation catastrophique

    - les autres sont responsables , personne ne nous aide

    -nous baissons les bras

    - nous fuyons

    - nous avons psur

    - nous sommes paralysés

    Ressentir un sentiment d'échec et tt à fait normal .On ne réussit pas tjs tt

     

    L 'ATTITUDE CONSTRUCTIVE FACE A L ECHEC

    - nous ne sommes pas les échecs qui nous arrivent ,un échec est relatif , il correspond à une situation précise et non une personne

    - nous ne sommes pas tjs responsables de ce qui nous arrive .En revanche nous sommes responsables de notre réaction

    - la vie est une somme d'essais , d'errreurs .Il est préférable de réessayer et de ressentir les choses au lieud e viser la perfection

    - l'echec peut se répéter , les essais ne fonctionnent pas tjs du 1 er coup

    - l'échec est un ingrédient de progres et d'évolution

    -l'échec permet le retour d'experience

    - l'echec fait partie de la réussite , il nous permet de nous dépasser pour atteindre l'objectif

     

    ASTUCES POUR REBONDIR

    1/ reconnaitre notre capacité de résilience 

    2/ optimisez ses ressources : perséverance/ créativité/ hargne

    3/ clarifiez vos exigences ( définir un objectif clair)

     

     

    CONCLUSION

    Stagner , ne pas avancer c'est forcément éviter l'échec.toutefois éviter l'échec vise à se passer d'une certaine forme d'apprentissage , d'évolution de rectification

    L'échec est une chance qui permet de progresser si on accepte de s'en servir comme un tremplin!!!!!!!!!

     

     

     

     

  • fondements théoriques de l'analyse transactionnelle

    * toutes les personnes sont fondamentalement bonnes 

    * tt le monde est capable de réfléchir 

    * ce sont les personnes quid écidentde leur propre destin et leurs décisions peuvent etre modifiées.Chaque personne décide de son propre comportement , de ses pensées , de ses sentiments et donc de son destin et leurs décisions peuvent etre modifiées souligne le fait que chaque personne décide de son compportement , de ses sentiments , de ses pensées et donc de son destin .Personne n'est obligée d'agir , de penser ou de ressentir pour l'action d'une autre personne ou de l'envionnement sauf dans un cas de coercition physique

  • l'analyse transactionnelle introduction et historique

    Cette méthode doit nous amenera mieux nous comprendre mais aussi à améliorer nos compétences communicationnels et relationnelles .C'est une manière de démocratiser la psychothérapie

  • les suggestions en hypnose

    * Loi de l'action concentrée : cette loi stipule que  lorsque l'attention est concentrée sur une idée de façon répétée, cette idée tend à se réaliser spontanément par elle meme

    *Loi de l'effet dominant: cette loi stipule qu'une émotion plus forte prendra toujours le dessus sur une émotion moins forte

    *Loi  de l'action inversée : cette loi stipule  que plus on essaie  de faire qqchose moins on a de chances de réussir

    *loi de connexion : corps/ esprit