Blog

  • les groupes des doutes et des incertitudes

    CERATO

    * Caractéristiques : 

    Le mot clé est intuition .La personne n'est pas reliée à elle meme , elle manque de confiance en elle ( besoin d'avoit bp d'opinions).Cela se traduit d'une certaine façon à déléguer sa propre vie au lieu d'en assumer la responsabilité

    *Symptomes:

    Doute de ses capacités de jugement.N'ose pas ètre spontané.Parle beaucoup au risque d'agacer les autres.attache un intérète exagéré à l'opinion des autres .Emmagasine des connaissances sans en tirer partie .Agit à l'encontre de ses convictions sur les conseils de qqun.Donne l'impression de ne pas avoir de personnalité , d'ètre naif , de manquer d'intuition , de conviction voir de paraitre stupide .Tendances à imiter les autres

     

    GENTIANE

    *Fleur de la dépression réactionnelle en phase aigue de la rupture sentimentale , des déceptions , de la maladie , de la perte matérielle .L'évènement peut ètre réactivé par un fait récentet l'ancienne souffrance refait surface pour s'exprimer à nouveau.Gentiane reflète un type de pessimiste qui ne cesse de ruminer , de douter .Dans l'attente d'un nouvel échec le gentiane est prèt à baisser les bras .Ses aprioris permanents l'empechent de progresser .Il emploie souvent le OUI mais il rumine , analyse , cogite pour en venir à la fin avec un certaine énergie que tout va mal .Dans l'état passager de gentiane meme qd c'est bien passé jusqu'à présent dans sa vie , s'il rencontre un obstacle il rechute dans sa maladie .Pour lui le monde s'écroule convaincu ou que tout est à recommencer

    *Symptomes

    Voit la vie en noire meme si tout va bien.§Jette l'éponge à la mondre difficulté .Doute par principe , par crainte d'ètre déçu.Donne l'impression de se complaindre dans son pessimisme .Manque d'assurances , nécessite bp d'encouragements meme face à une crise .Croit que cela va finir par tourner mal , ce n'est qu'une question de temps

     

    SCLERANTHUS

    Le sujet peut choisir un possibilité qui lui parait juste au 1 er abord puis s'orienter vers une autre.Choisir l'une ou l'autre  des possibilités est difficile pour lui , ce qui le conduit à  1 forme  d'instabilité ou dispersion tant au niveau intérieur qu'extérieur.Ses désirs , ses symptomes corporels vont et viennent .Son humeur est changeante , inconstantes , ses mouvements peuvent etre incontrolés avec des tremblements hésitants et une démarche incertaine , il manque d'engagements , par difficultés à se décider cpdt il ne demande pas l'avis des autres

    Symptomes : tiraillé par deux possibilités qui présente chacune des avantages.Donne l'impression d'etre versatile , peu fiable .Sujet aux crises de nerfs par manque d'équilibre intérieur .En cas de conflits intérieurne demande pas conseil aux autres cherchent à trouver les  solutions par lui meme , pic d'activité frénétique suivi d'une profonde  apathie

     

    WILD OAT

    La personne a l'ambition de réaliser qq chose d'important , de faire des expériences et de profiter pleinement de tt ce qui est possible.Mais il lui manque la vocation , la direction , le sens la vocation  ce qui gènère insatisfaction  et déplaisir .Les personnes sont souvent talentueuses, elles n'ont pas besoin de fournir des efforts particuliers pour réussir .Ambitieuses , elles aimeraient bienf aire qq chose d'extraordinaire mais elles n'ont pas d'idée précise , elles ont du mal à concrétiser .Ces personnes ont des difficultés à se construire une place dans la société .Elles aiment la vie s'en s'engager à fond .Elles ne vont pas au bout des choses .Elles détruisent ce qu'elles avaient construit pour saisir la prochaine opportunité qui devra les satisfaire .La persévérance l'endurance , la constance , lui font défaut

    symptomes : Ambitieux mais passe d'une activité à l'autre .Se lasse d'un projet dès qu'il faut le concrétiser .Dilapide ses forces , s'éparpille .Tente bp de choses mais ne va pas jusqu'au bout .Bp de possiblités mais ne se sent attiré par rien de précis et ce flottement fini par découragé .Saute d'un sujet à l'autre dans une conversation.Ses idées et ses avis partent dans tous les sens .Triste intérieurement parfois cyclothymique car en quète se sens

     

    GORSE

    C'est la quintessence du désespoir profond 

    L'abattement peut facilement tourné au désespoir au point de renoncer et de n'attendre plus aucune  aide .En effet après s'ètre battu sans succès pour sortir d'une situation difficile , gorse décourage , abandonne , se résigne et laisse le désepoir s'installer.Qd un ami lui conseille av insistance de demande de l'aide l'individu en état de gorse va le faire tt en disant qu'il n'y croit pas et que cela n'a aucun sens d'essayer , il le fera uniquement pour lui faire plaisir.Au bout du rouleau , il a meme renoncé à l'espoir .La douleur est mélancolique que seul un miracle auquel il ne croit plus , ni aucune chose de bon pour lui

    symptomes : n'arrive pas à entrevoir une issue possible , résigné , désespéré , n'a plus aucune force pour effectuer de nouvelles tentatives , jette l'éponge , n'attend plus rien , se laisse persuader par une nouvelle tentative mais renonce au 1 er échec .Ronger par la peur , immobilisme

     

    HORNBEAM

    La personne est épuisée mentalement , fatiguée et ressent une grande lassitude déjà à l'idée de ce qu'elle doit faire .Le travail qui avant procurait de la joie va se faire ressentir comme une tache très ardue , dès le début de son excécution .Pour une fois , le travail débuté av la routine quotidienne , ce sentiment va disparaitre de lui meme

    La quitessence Hornbeam aide ceux qui ont la sensation qu'ils ne sont pas assez fort pour porte la vie .Le quotidien semble demander trop de choses , cpdt ils réussissent à l'accomplir .La cause souvent vient d'un surmenage intellectuel qui ne trouve pas sa compensation dans une activité physique .C'est la fleur des proscrastinateurs 

    symptomes : pas assez de force pour affronter le quotidien .Epuisé sans ressort , mal du lundi matin .L'impression de ne pas venir à bout de la journée .Après la douche tt va mieux , démotivé sans énergie mentale .Sentiment d'ètre en permanence surchargé sans entrain .Plus fatiguée au réveil qu'au coucher , utilise des aides pour avancer

     

     

     

  • l 'hypocondrie auj

    Etre préoccupé d'avoir une maladie ou d'un état de santé grave

    S'occuper des symptomes mineurs  ou des sensations corporelles / une maladie grave

    Peu ou pas rassurer av les résultats négatifs ou de l'assurance du médecin que vous ètes en bonne santé

    Vérifier à plusieurs reprises son corps pour détecter des signes de la maladie

    faire souvent des rendez vous médicaux pour s'assurer les soins médicaux de peur d'ètre diagnostiqué d'une maladie grave

    Eviter les personnes , les lieux ou les activités de peur des risques pour la santé

    toujous entrain de parler de votre santé et de vos maladies possibles

    Rechercher frequemment des ressources pour les causes des symptomes ou des maladies possible

  • l'anxiété et la peur

    l'anxiété et la peur est une réaction normale face à des situations stressantes .Mais dans certains cas cela devient excessif .Ce comportement se développe av des facteurs de prédispositions biologiques , environnementale et psychologiques

    Les expériences traumatisantes précoces peuvent également réinitialiser le système normal du traitement de la peur du corps afin  qu'il soit hyperactif face au stress

  • résumé de traitement et prévention de la rechute

    Il convient d'ètre conscient de vos inquiétudes excessives et distinguez le type d'inquiétude .Se questionner ensuite sur l'utilité réelle de s'inquiéter.Vous viserez aussi l'augmentation de l'intolérance à l'incertitude par des actions quotidiennes pcq la vie comporte forcement son lot d'incertitude et pcq la recherche de certitude amène les gens à s'inquiéter inutilement .Etre plus inquiet de temps en temps est normal et n'est pas synonyme de rechute

  • gérer son stress par imagination

    Lorsqu'on évite ou neutralise, on s'empeche d'apprendre que l'anxiété certes désagréable mais aucunement dangereuse finie par diminuer tte seule sans qu'on ait à intervenir.Par contre si on tolère le malaise que l'exposition fait vivre au début on apprend que l'anxiété diminue éventuellement tte seule pour diminuer la peur , il faut s'y exposer

    a/ choix d'une inquiétude concernant une situation hypothétique

    b/ composition d'un court texte qui décrit l'éventualité en question

    * le texte doit ressembler fortement à l'ensemble de pensées et d'images qui sont présentes

    * le texte doit inclure tous les aspects effrayants en utilisant vos 5 sens afin de rendre l'image aussi précise que possible

    * le texte ne doit pas inclure d'éléments rassurants ou minimisants

    c/ exposition à l'eventualité en lisant le texte et en visualisant les images décrites

    - vous devez rester fixer sur le scénario pdt au moins 30 mn

    - si on ressent aucune anxiété , il faut tt de meme  se fixer sur le sénario pdt au moins 20 mn

    - pour s'exposer efficacement il faut neutraliser le - possible

  • comment avancer ?

    Première étape : l'orientation inefficace face aux problèmes 

      On a un problème , on ne réagit pas de façon constructive , on continue de s'inquiéter .Et si on ne résout pas le pb on aura tendance à continuer et  à y penser et à s'inquiéter 

    - ne pas reconnaitre qu'on a un pb

    - trouver cela normal d'avoir un pb

    - éviter ( remettre au lendemain) ou trop réagir face aux pbs

      Ne pas reconnaitre qu'on a un problème 

    - pour augmenter notre sensibilité aux problèmes et mieux reconnaitre les pbs on peut 

       * utiliser nos émotions comme indices pour reconnaitre les pbs

        * utiliser nos comportements inefficaces comme indices sans reconnaitre les pbs

         * identifier ses pbs actuels ou récurrents

       Trouver anormal d'avoir un pb

    Si le fait d'avoir un pb nous semble anormal , on peut passer plus de temps à s'indigner du fait qu'on ait un pb que de temps à essayer de le résoudre .Pour voir le pb comme qqchose de normal on peut

    - ne pas attribuer le pb à des lacunes ou à des déficits personnels en se culpabilisant de façon excessive : identifier tous les facteurs qui sont aussi responsables de ce pb , éviter de se juger plus sévèrement qu'on ne juge les autres

    - accepter que les pbs font partie de la vie et considérer le fait que de trouver cette situation injuste nous amènera à passer + de temps à s'indigner du fait qu'on a un pb que de trouver des solutions

    - accepter que la résolution de pbs prendra du temps et de l'effort

     

    Eviter ou trop réagir face aux pbs

      Si on a tendance à éviter ( remettre au lendemain) ou trop réagir face aux pbs pcq on perçoit les pbs comme étant menaçants on peut avoir peur et ètre freiné par cette peur dans notre tentative de résolution de pbs.On peut alors recommencer à se questionner sur les conséquences possibles du pb ( " et si") .On peut croire qu'il faut réagir immédiatement pour résoudre tous les petits pbs qui surgissent plutot que de tolérer d'avoir un pb en suspens .Cela engendre un gaspillage d'énergie pcq certaines situations peuvent rentrer dans l'ordre av le temps

    * voir les pbs  comme une ocassion de relever un défi plutot qu'une situation menaçante

    * prendre le temps de distinguer une inquiétude d'un pb réel

     

    Etape 2 : démarche de résolution de pbs

    1/ définir le pb et formuler un objectif

    Lorsqu'on a de la difficulté à résoudre les pbs , une de ces trois erreurs sont frequentes 

    / pbs vagues et confus

    / s'attaquer à plusieurs pbs en meme temps

    / cibler une  émotion plutot qu'un comportement

    2/ identifier les solutions possibles

    Il est préférable de générer le + de solutions possibles pour en trouver une qui convient .La plupart des gens en choisissent une qu'ils appliquent par habitude 

    - générer 10 solutions possibles pour augmenter le nombre de solutions de qualités

    -report de l'évaluation , ne pas censurer

    - variété : augmenter les types de solution

    3/ prendre une décision

    Il n'y  a jamais de solution parfaite .On identifie les + et les - de chaque solution

    " qu'est ce que cette solution peut m'apporter?"

    " quelle est la probabilité que cette solution fonctionne?"

    " quelles sont les conséquences à court terme et à long terme de cette solution?"

    " quelles sont les conséquences pour moi et pour mon entourage de cette solution?"

     

     

  • prendre conscience et atténuer l'intolérance à l'incertitude

    Lorsqu'on est tolérant à l'incertitude , on se plose plus que questions que d'autres personnes qui tolèrent mieux l'incertitude .Les questions ne font pas que passer.Lorsqu'on est intolérant à l'incertitude , on réagit plus fortement qu'autrui à une situation donnée entre autres pcq on est porté à mal estimé la probabilité de diverses issues possibles .On s'imagine une panoplie d'évantualités possibles et la cascade de conséquences .Ce  qui forme l'enchainement des inquiétudes, la chaine des questions ( si) nous amène à envisager de plus en plus d'as^pects négatifs ce qui amplifie notre anxiété et augmente les ressources  d'inquiétudes potentielles .La tentative d'éliminer l'incertitude quoique compréhensible contribue à l'augmentation des inquiétudes à long terme .Il existe une différence importante entre comprendre qu'on est intolérant et modifier cette intolérance .C'est déjà une étape de comprendre mais il est difficile de changer des attitudes simplement en y pensant 

    a/ lorsque on adopte un nouveau comportement on peut se souvent se sentir mal à l'aise .Cela ne veut pas dire que le comportement est mal choisi ou qu'on ne devrait pas le refaire

    b/ Pour passer à l'action de façon efficace il est important d'ordonner le degré de difficulté des actions qu'on se propose selon une hiérarchie croissante c'est a dire qu'on commence avec qqchose  de petit mais réalisable

    c/ la motivation suit l'action .En effet , une fois qu'on a commencé à agir différemment qu'on adopte un comportement nouveau une premiere fois  ( meme si c'est un tout petit comportement) , la satisfaction de l'avaoir fait augmente la motivation à continuer dans ce sens .La prise de conscience qu'on a été capable d'adopter un nouveau comportement augmente la confiance en soi .Les nouvelles habilités que l'on commence à développer stimulent l'individu 

  • les avantages et les desavantages de s'inquiéter

    Les croyances face aux inquiétudes font référence à diverses croyances qu'on peut entretenir au sujet des inquiétudes .

    1/ les croyances concernant la résolution du pb .Il s'agit de tte croyances voulant que s'inquiéter aide à régler les pbs , permet de trouver les meilleures solutions , permet d'etre plus vigilants , d'etre mieux préparé , de réagir de façon plus efficace et meme de prevoir les pbs et de les eviter 

    2/ les croyances concernant les séquences émotionnelles: il s'agit de ttes les croyances voulant qu'en s'inquiétant on puisse se protéger soi meme , etre les émotions négatives que le fait de s'inquieter d'avance va nous protéger contre la déception , la tristesse , la culpabilité

    3/ les croyances concernant la possibilité d'influencer le comportement des autres par les inquiétudes.Il s'agit de croyances voulant qu'en s'inquietant, on montre son soutien à ses proches , on leur démontre notre amour et on les aide à résoudre ou prévenir leurs pbs

    4/les croyances concernant le pouvoir des pensées .Il s'agit de ttes les croyances qui vehiculent l'idée que le simple fait de s'inquiéter de qq chose peut avoir un effet sur les évènements que nos inquiétudes ont un pouvoir sur la survenue d'élements positifs ou négatifs

    5/les croyances concernant l'origine des inquiétudes .Il s'agit de ttes les croyances voulant que les inquiétudes fassent partie de notre personnalité  que c'est un trait de caractère avec lequel on doit vivre qu'on est fait comme çà et que cela ne changera pas

    * quelles preuves ou arguments avez vous pour dire que cette croyance est vraie?

    * si vous aviez à démontrer que cette croyance n'est pas vraie , quels seraient  vos arguments?

    * quels sont les désavantages que cette croyances vous apportent?

     

  • pour un pb hypothétique et peu probable

    * évaluer s'il est utile de s'inquiéter

    * s'exposer par ecrit au pire inquiétudes , l'exposition permet de changer la façon de voir les choses , de tolérer l'anxiété éventuellement la diminuer , d'augmenter la tolérance à l'incertitude .L'exposition n'est pas dangereuse .Il est préférable de s'inquiéter intensivement 1 fois/jr pdt qq semaines que de s'inquiéter de façon aléatoire pdt des années

  • résoudre un problème actuel

    * se questionner sur l'utilité de s'inquiéter 

    * effectuer la résolution de problème

    attitude face aux pbs , reconnaitre le pb , accepter le fait qu'il est normal d'avoir des pbs , le considérer comme un défi plutot qu'une menace

    * définir le pb de façon spécifique et concrète 

    * choisir des objectifs réalistes

    *trouver des solutions  variées sans  se  censurer 

    * choisir la solution qui convient le +

    * mettre en application la solution

    * évaluer l'impact sur l'humeur ou sur la solution

    * reconnaitre quil s'agit d'un comportement constructif qui permet soit de résoudre le pb ou d'obtenir des informations utiles pour choisir d'autres solutions possibles et augmenter notre tolérance à l'incertitude

  • exposition en imagination

    BUTS

    *prendre conscience de l'inefficacité de la suppression de la pensée

    *connaitre et comprendre les facteurs de maintien des inquiétudes portant sur un éventualité

    * comprendre le role de l'exposition en imagination des inquiétudes portant sur une éventualité

    * explorer les craintes liées à l'exposition

    * expérimenter l'exposition en imagination

    * voir le lien entre l'exposition et la diminution des inquiétudes portant sur une éventualité

    L'exposition en imagination s'adresse aux problèmes hypothétiques cad les pbs improbables flous ou lointains.On cherche à désensibiliser le sujet face à ses inquiétudes en l'amenant à imaginer les pires scénarios  pouvant en découler.Il réalise que les inquiétudes ne sont que des hypothèses et non des faits réels , que les strtégies de neutralisation contribuent à les augmenter et non à les diminuer et que l'anxiété qui en découle  est limitée en durée et en intensité contrairement à ce qu'il croyait auparavant .Plus on essaie de ne pas penser à qqchose plus on est envahi par la pensée.Il est vain de tenter de ne pas s'inquiéter en refoulant les pensées puisque les pensées anxiogènes reviennent alors en force

     

    1/ le role de l'évitement  et de la neutralisation dans le maintien des inquietudes

    si on continue à éviter sa peur on continuera à etre terrorisé .Qd on éviter sa peur , elle diminue rapidement mais réapparait en flèche.Si on a recours à de la neutralisation la peur sera moins vive car court terme mais pas à long terme puisque le fait de ne pas ètre totalement présent lors de l'exposition au stimulus , photogène ne parmet pas de digérer la peur source de l'anxiété

    2/ l'exposition en imagination par écrit 

    on encourage l'individu à s'exposer aux scénarios catastrophiques en expliquant que l'anxiété  désagréable mais pas  dangereuse risques de croitre , d'atteindre un plateau puis de redescendre lentement .a chaque exposition le niveau d'anxiété sera moins élevé et diminuera par habituation .L'exposition permet de  favoriser une réévaluation cognitive de la situation en la relisant à répétition .

    * il est peu probable  que l'issue appréhendée ne se produise 

    * la conséquence sera désagréable mais pas nécessairement catastrophique 

    * il est probable qu'il puisse s'adapter à la nouvelle situation

  • Etapes de la résolution d'un problème

    1/ définir le pb et reformuler un objectif

    --3 erreurs à éviter : pbs vagues et confus , s'attaquer à trop de pb en meme temps , cibler une émotion plutot qu'un comportement

    2/ identifier les solutions possibles

    -- quantités : générer 10 solutions possibles pour augmenter le nombre de solution de qualité

    -- report de l'évaluation ; ne pas se censurer , etre ouverts à ttes les possibilités pour trouver kes idées les plus interessantes qui sortent des sentiers battus

    -- variété : augmenter les types de solutions

    3/Prendre une décision

    Il n'y a pas de solution parfaite .La recherche d'une solution parfaite est un piège qui peut conduire à la paralysie et à la persistance des pbs .On identifie les pour et les contre de chaque solution .Il est possibble qu"on décide d'appliquer une série de solutions en parallèle ou successivement .Par contre il faut plutot en choisir une ou qqunes et passer à l'action

    4/ appliquez la solution et évaluez le résultat

  • l'intolerance à l'incertitude

    Il s'agit d'une sorte d'allergie à l'incertitude , une réaction excessive lorsque l'individu n'est pas sur de ce qui va se passer .Le fait de se poser à répétition des questions nous amène à percevoir , les éventualités négatives d'une situation ce qui porte à s'inquiéter davantage .Une mauvaise évaluation des probabilités que chaque situation appréhendée  ne survienne amplifie le sentiment  de vulnérabilité .La difficulté d'accepter qu'une issue négative puisse survenir , meme si la probablilité  est mince , nous amène et à nous inquiéter davantage .

    Meme si l'inquiétude  peut diminuer , l'anxiété à court terme 

    - elle n'apporte qu'un soulagement temporaire 

    -elle est vouée à l'échec puisque l'incertitude  fait partie de la vie

    - la recherche de certitude diminue la tolérance à l'incertitude 

    Pour augmenter l'incertitude à la tolérance , il faut s'exposer  aux situations incertaines .On apprend alors qu' on peut composer excessive  pour éviter  que la catastrophe  ne survienne

     

    Démarche de résolution de pbs

    * identifier sa réaction face aux pbs

    * définir le pb  et formuler des objectifs

    * identifier des  solutions alternatives

    * prendre une décision

    *appliquer la solution et évaluer le résultat

     

    Réaction face aux pbs

    * ne pas le voir vraiment

    Si on s'inquiète au sujet de son rendement au travail sans voir , quu'on  n'arrive pas à s'organiser , le pb persiste et peut meme s'aggraver

    * ètre attentif à ses émotions , les émotions négatives  telles que la tristesse , l'anxiété , la colère , la déception , peuvent indiquer la présence  d'un pb auquel on peut  s'identifier les pbs actuels

    * croire qu'il est anormal d'avoir un pb .Si l'individu croit que le pb est du à un déficit personnel ou  s'il considère que c'est injuste , il aura tendance à se culpabiliser et à s'isoler dans un premier cas et à s'indigner dans le 2 eme cas plutot que de tenter de résoudre le pb

    * éviter ou réagr de façon excessive .Lorsque le pb est vu comme une menace , l'individu peut l'éviter ou vouloir attendre avant de le résoudre .Il peut se mettre à s'inquieter .Lorsque tout est un pb , l'individu peut vouloir régler de faux pbs de façon urgente et gaspiller son temps et son énergie

    * considérer que les pbs sont des défis plutot que des menaces .Le patient peut se demander si en réglant le pb , il pourra apprendre qqchose

    * s'arreter et considérer que le pb plutot que d'agir impulsivement

     

  • questionner l'utilité de s'inquiéter

    Si l'individu s'inquiète de façon excessive depuis un certain temps c'est souvent pcq il perçoit l'inquiétude comme étant utile

    - s'inquiéter permet de résoudre des pbs ou prévenir le pire ou parer aux imprévus

    - s'inquiéter nous protège des émotions négatives ( on ressent moins de déception , de culpabilité , ou de tristesse si le pire survient)

    - s'inquiéter nous permet d'influencer le comportement des autres , de montrer son amour , de las aider face aux pbs

    - s'inquiéter peut modifier le cours des évènements ( l'inquiétude pourra par le simple fait de la pensée , favoriser ou prévenir la survenue d'un évènement)

    - s'inquiéter fait partie de notre personnalité

  • évalution du TAG

    Le TAG est un trouble anxieux très répandu.

    * définir les inquiétudes

    Il s'agit d'un ensemble de pensées qui s'enchainent au sujet d'évènements négatifs futurs et qui est accompagné d'anxiéte

    L'inquiétude ne retiendra que les cotes negatifs

    L'inquiétude peut aider mais lorsque elle est excessive elle l'empeche de bien fonctionner

    Il existe deux types d'inquiétudes : celles qui portent sur un pb actuel qui existe déja et celles qui portent sur un pb éventuel

    * LA TCC

    Elle etudie l'interrelation entre les émotions , les pensées et les comportements

    - Pour éviter l'anxiété , l'individu évite ou fuit les situations appréhendées ce qui l'empeche de confronter sa peur et de réaliser que rien de catastrophique ne se produit , c'est l'évitement comportemental

    - Il peut aussi éviter de penser ce qui le rend anxieux

    -Il peut aussi tenter d'éviter de faire face à l'incertitude en se rassurant ou en s'inquiétant ce qui entretiet le pb 

    -Toutes ces stratégies d'évitement empechent l'indivisu de réaliser que rien de catastrophique ne se produira si on fait face aux situations appréhendées , qu'il est capable de faire face à ce qui est difficile , que l'intensité de l'anxiété  finit pas diminuer

  • modèle de la thérapie cognitive de Wells

    Les patients atteints de TAG surestiment la probabilité qu'un évènement négatif va survenir estiment que le cout sera élevé et interprètent les évènements ambigus comme étant menaçants.Face à une stratégie potentiellement menacçante , l'individu commence à s'inquiéter pour pouvoir se protéger .Lorsqu'il remarque les symptomes associés à l'anxiété , il s'inquiète de plus en plus

  • modèle de l'évitement de Bokovac

    Les inquiétudes sont une stratégie d'évitement émotionnel de l'anxiété.L'individu tente de supprimer les images négatives associées à des issues négatives et catastrophiques.L'anxiété est maintenue par le renforcement négatif de la fuite et de l'évitement  ce qui renforce que ces deux stratégies sont les seules qui permettent de composer av l'anxiété.On prévient les issues catastrophiques en anticipant la fuite ou l'évènement

  • modèle de la perte de controle de Barlow

    L'hypervigilance et les inquiétudes émergent de l'interaction entre 5 facteurs : évènements négatifs , vulnérabilité biologique , vulnérabilité psychologique , présence/ absence de stratégies d'adapatation ou de réseau de soutien  , réponse diffuse au stress , qui peuvent donner l'impression de ne aps ètre en controle

  • modèle cognito comportemental du TAG de BECK

    Les réponses d'anxiété ont une fonction adaptative , elles protègent l'individu qui fait face à une menace

    * défence active : hypervigilance , sensibilité au bruit , tachycardie pour favoriser les réponses de lutte ou de fuite

    * réponse d'inhibition : arrète de la pensée , conscience diminuée , rigidité musculaire pour éviter de pendre des risques

    * démobilisation : faiblesse , fatigue , diminution de la tension artérielle pour favoriser la paralysie et éviter que l'individu ne soit détecté par des prédateurs

    * réponses à la mence : lutte , fuite , paralysie , s'évanouir , éviter , s'accrocher , demander de l'aide av les pensées qui correspondant

    Face à la menace , l'individu se bat , fuit , et paralysé , s'évanouit , s'acccroche , appelle à l'aide et présente les cognitions correspondantes

    - hypervigilance

    - fausse alarme

    - perte d'objectivité

    - généralisation du danger à d'autres stimuli

    - catastrophisation

    - focus excessif sur les issues négatives

    -intolérance à l'incertitude

    - perte d'habituation

    Pensées automatiques biaisées

    - dramatisation " un danger me menace"

    -étiquetage " je suis un échec"

    - pensées dichotomiques : " je suis tt à fait en controle, je ne suis plus du tout en controle"

    - généralisation à outrance : " je ne peux pas composer av cette anxiété , je ne peux pas faire faca aux imprévus"

    Croyances mésadaptées

    - je dois me débarasser de tt signe d'anxiété pour tjs

    - l'anxiété et les inquiétudes sont malsaines

    - si on savait que j'etais anxieux , on me rejetterait 

    - je ne devrais pas ètre anxieux

    Schémas dysfonctionnels

    - menace biologique : l'anxiété signifie que je suis malade

    - humiliation: on va rire de moi

    - controle : je suis totalement en controle ou pas du tout

    - autonomie : si je suis anxieux , je suis faible et indépendant

    - abandon : je suis abandonné

     

     

  • modele cognito comportemental par la comprehension

    INTOLERANCE A L INCERTITUDE

    *Lorsque une personne est inquiète et anxieuse , elle charche à diminuer son malaise en tentant  d'identifier la nature exacte du danger et les moyens pour y faire face .Il s'agit d'une attitude saine si elle demeure modérée .Dans le TAG elle prend souvent des proportions extrèmes au point ou le sujet n'accepte plus les incertitudes inévitables qui font partie de la condition humaine.Cette attitude contribue à accentuer les inquiétudes et l'anxiété en meme temps qu'elle conduit à un désir exagéré de controle et de réassurance .L'individu atteint est allergique à l'incertitude  cad que meme un évènement anodin peut générer une reponse anxieuse disproportionnée.

    CROYANCES FAUSSES FACE AUX INQUIETUDES

    * La personne atteinte de TAG tend a surévaluer l'utilité de s'inquiéter

    PREVENIR DES PBS OU TROUVER DES SOLUTIONS A SES PBS

    * Les croyances concernant l'utilité des inquiétudes par la résolution des pbs  impliquent que de s'inquiéter aide à régler les pbs permet de trouver  de meilleures solutions , d'ètre plus vigilant , d'etre mieux préparé , de réagir de façon plus réfléchie , plus efficace , et meme de prévoir les pbs ou de les éviter

    SE PREPARER EMOTIONNELLEMENT A DES EMOTIONS DIFFICILES

    *Les croyances concernant les csqs émotionnelles sont les croyances voulant qu'en s'inquiétant , on puisse de protéger des émotions négatives  que le fait de s'inquiéter d'avance pour qqchose va nous protéger contre la dépression , la tristesse , la culpabilité

    INFLUENCES DES EVENEMENTS DE LA VIE ( croyances magiques)

    *Les croyances concernant le pv des pensées sont les croyances qui véhiculent l'idée que le simple fait de s'inquiéter de qq chose peuvent avoir un effet sur les évènements , que nos inquiétudes fassent partie de notre personnalité , que c'est un trait de caractère avec lequel on doit vivre qu'on est fait comme cela et que cela ne changera jamais

    SE MOTIVER A FAIRE DES CHOSES QUE L ON DOIT FAIRE

    L'ORIENTATION INEFFICACE FACE AUX PBS

    *L'individu atteind de TAg peut entretenir des croyances et des attitudes dysfonctionnelles face aux pbs., il peut par ex nier la présence du pb , penser qu'il est normal d'avoir un pb ou voir le pb comme une menace plutot qu'un défi.

    L'individu a une attitude négative face aux pbs car il ne croit pas etre en mesure de trouver des solutions , perçoit les pbs comme des menaces , devient facilement frustré lorsqu'il est confronté à un pb.Face aux évènements dont l'individu est incertaine , l'individu peut rechercher des solutions parfaites qui diminueront l'incertitude .Il peut tenter de diminuer l'incerttitude en générant des pbs possibles , en examinant des solutions possibles , en évaluant ces solutions selon des critères de certitude et d'issue parfaite , en rejetant ces solutions et en s'inquiétant pour atteindre la certitude.Il peut rechercher la réassurance de l'entourage pour les memes motifs.

    Or ces attitudes et ces croyances l'empechent de prendre pleinement conscience de ces pbs et de les régler av efficacité.Il en résulte un accroissement des inquiétudes et de l'anxiété .Les pbs peuvent aussi persister dans le temps a cause  des déficits dans la méthode et la résolution de pb.Ainsi un individu atteint de TAG 

    + définir le pb de façon vague et générale

    +ne pas penser à plusieurs solutions alternatives

    + éviter de faire face au pb ou tenter de résoudre de façon impulsive

    + ne pas évaluer si la situation a donné des résultats escomptés

    L EVITEMENT COGNITIF

    * Lorsque les inquiétudes et l'anxiété créent trop de souffrance chez l'individu celui ci utilise +/- consciemment divers mécanismes pour les diminuer .On les appelle mécanismes ou stratégies de neutralisation.Certains sont cognitifs commed e passer les pensées inquiétantes , se parler pour se rassurer ou se distraire en pensant à autre chose.D'autres sont comportementaux comme de se distraire enf aisant autre chose ou de chercher à se  rassurer par des personnes de l'entourage

    -- Les stratégies de neutralisation amènet une détérioration de la situation

    a/ pcq elles empechent la personne d'évaluer objectivement ses inquiétudes et ses pbs et de les dramatiser ou des les régler plutot que de les éviter

    b/ pcq elles l'empechent également de réaliser que si elle est agréable et source de souffrance , l'anxiété générée par les inquiétudes ne s'accentuent pas indéfiniment et elle demeure supportable à condition de ne pas ètre amplifiée par la dramatisation

    Aussi , comme la personne atteinte du TAG ne va pas jusqu'au bout de ses inquiétudes , elle demeure persuadée  que le pire peut survenir et qu'elle ne pourra pas y faire face ce qui maintient l'anxiété.Elle n'a pas l'occasion de confronter sa peur .

    La combinaison de ces 4 facteurs empeche une conduite efficace pour diminiuer les angoisses .Elle entraine dans un cercle vicieux qui contribue à augmenter inquiétudes et symptologie